Hobbit

La quête de l' anneau

Le hobbit de Peter Jackson

( trilologie 2012 2013 2014 ) d' aprés le livre de Tolkien ( 1937 )

résumé

Thor, le roi des nains régnait sur Erébor, la montagne solitaire qui lui assurait la richesse et la prospérité ; En effet, la montagne regorgeait de métaux précieux et d’or. Les nains y découvrirent un jour une magnifique pierre précieuse luisante d’un éclat surnaturel, que le roi incrusta sur le dossier de son trône ; Les Elfes eux-mêmes venaient l’admirer et célébrer l’événement. Mais une « maladie de l’esprit » s’empara de Thor alors qu’il s’enorgueillissait de son pouvoir grandissant et de sa toute-puissance. Comme pour lui infliger une punition, un dragon détruisit son royaume et fit de la montagne solitaire sa demeure et garda pour lui le trésor. Le roi déchut perdit ainsi son royaume que les nains durent aussi fuir. Lors d’une bataille menée contre les orques devant l’entrée de la Moria, Thor fut décapité par l’orque géant : Azog. Mais ce dernier fut aussi laissé pour mort, le bras tranché par Torin, le petit-fils de Thor. Un matin, le magicien Gandalf rendit visite à Bill, un jeune hobbit de la conté de cul-de-sac qui fumait paisiblement sa pipe devant sa petite maison. Mais éconduit par le hobbit méfiant, Gandalf grave discrètement un signe mystérieux sur sa porte. Le soir même sa maison est envahie par Torin et ses douze compagnons nains convoqués par le magicien. Après avoir gaillardement vidé le garde-manger et festoyé joyeusement toute la soirée, les convives se réunirent autour de Billbon qui apprit alors par Gandalf qu’il a été choisi pour remplir la mission de « cambrioleur » le destinant à les accompagner jusqu’à la montagne afin de récupérer le trésor et leur royaume. Le Hobbit refusa d’abord la perspective de s’affronter au dragon mais se ravisa au petit matin en rejoignant la troupe déjà engagée dans la forêt en partance pour la montagne solitaire. Quelques heures plus tard à la tombée de la nuit, alors que Gandalf les avaient largement distancié en éclaireur, Billbon et les nains furent capturés par trois trolls qui s’apprêtaient à en faire leur repas. Mais le malicieux Hobbit réussit à les distraire jusqu’à l’aube où ils se transformèrent en statues aux premiers rayons du levant. Ils découvrirent dans la grotte des trolls d’illustres épées elfiques dont ils se ceignirent et, rejoint par Gandalf, ils reprirent la route en direction de l’est. Ils rencontrèrent le magicien Radagast qui les mit vivement en garde contre des esprits maléfiques qui hantent la forêt noire depuis peu. C’est alors que des orques, envoyés par Azog (qui avaient survécu contre toute attente à sa blessure) les prîrent en chasse ; mais Radagast réussit à faire divertion pour les sauver. Ils arrivèrent enfin à destination, la ville paradisiaques de Fond combe suspendue dans les montagnes luxuriantes et traversée pas une vertigineuse cascade éteincelante. Le chef des elfs Elrond les accueillit et les aida à déchiffrer la carte secrète qui permet de pénétrer par une formule magique dans la montagne solitaire. Le conseil blanc composé des magiciens Gandaf et Sarouman, d’Elrond et de la princesse elfique Galadriel, délibèrent sur l’opportunité de l’expédirion des nains à laquelle Saroumane émet étrangement des réserves. Mais avec la complicité de Ganfalf la compagnie s’était déjà mis en route sans attendre la conclusion du conseil. Dans les montagnes deux géants de pierre s’affrontaient risquant à tout moment d’expédier la troupe dans un précipice. Nos compagnons crurent trouver refuge dans une grotte mais une trappe se déroba sous leurs pieds et furent prisonnier par les gobelins, exceptés Bilbon qui réussit à s’enfuir. Mais Gandalf livra combat et libéra ses amis. Pendant ce temps le hobbit rencontra Gollum dont il sempara d’un anneau que la créature laissa sans mégarde s’échapper de son doigt ; Le hobbit le cacha discrètement dans sa poche. Lorsqu’il remporta le petit jeux d’énigmes proposé par Gollum , il enfila l’anneau à son doigt qui le rendit invisible et lui permit d’échapper à la créature et de rejoindre la compagnie à l’air libre. Mais ils furent très vite rattrapés par Azog et ses loups-garous : les wargs. Ils n’eurent d’autre choix que de grimper aux arbres en bordure d’un ravin mais finalement entraînés par le courage de Billbon qui s’affronta à Zorg lui-même, les nains s’attaquèrent à leur tour aux wargs ; Ils ne durent leur salut qu’aux aigles aux ailes gigantesques venus les récupérer in extrémis entre leurs serres. Les oiseaux géants les déposèrent sur un promontoire rochux ; L’horizon leur dévoila la montagne solitaire où git le dragon endormi sur leur trésor…


ANALYSE

 

Nous reproduisons ci apres un passage de « J.R. Tolkien, une biographie » de Humphrey Carpenter dans lequel Tolkien, auteur du Seigneur des Anneaux est cité :

 

« …De même qu’une langue est un système de conceptualisation des objets et des idées, le mythe est un système de conceptualisation de la vérité » et Tolkien poursuit : « nous provenons de Dieu, mais il est inévitable que les mythes, que nous avons créés nous même, comporte des erreurs, car ils ne sont que des fragments éclatés, reflétant la vraie lumière la vérité divine éternelle.