à lire

Témoignages

Les Chants de la Perle  Poêmes Manichéens compilés par François Favre et Pascale Gerbaud

Lorsqu'il est question des grands fondateurs de religion, il est rare que l'on évoque le nom de Mani, né en Perse et mort en martyr au IIIè siècle. Pourtant il établit une véritable religion universelle, l'Eglise de la Justice, dont l'influence fut si profonde qu'elle s'étendit sur le monde entier pendant plus de mille ans. 

Traduits dans toutes les langues, les livres écrits et peints par Mani circulèrent de la Chine jusqu'au nord de l'Afrique avant de finir brûlés lors des persécutions. La tradition arabe rapporte que "beaucoup d'or et de pierres précieuses jaillirent de ces ouvrages quand on les jeta dans le feu."

Mais "C'est patiemment que se conçoit l'ébranlement du monde" A. Maalouf

Ainsi en 1930 furent découverts fortuitement à Médinet Madi, en Egypte, plusieurs textes en langue copte provenant de la bibliothèque d'une communauté manichéenne. Découverte bouleversante qui précéda celle des textes gnostiques de Nag-Hammadi (1945) et des manuscrits esséniens de Qumran (1947).

Parmi les ouvrages retrouvés figure le Psautier, livre de chants et de prières destinés à la méditation quotidienne et aux pratiques cultuelles des disciples de Mani.

Ultimes vestiges de cette subtile "religion de beauté", les psaumes rassemblés ici sont un témoignage vivant et vibrant de l'exceptionnelle fécondité de la pensée manichéenne. Ils évoquent de manière sensible le drame de l'âme tombée du Paradis lors du combat primordial contre les Ténèbres, et les différentes épreuves traversées pour retourner dans sa vraie patrie. 

https://www.amazon.fr/chants-perle-Recueil-psaumes-manich%C3%A9ens/dp/B01M3WDM86/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1489941732&sr=8-3&keywords=chants+de+la+perle

La Fin de l'Esotérisme Raymond Abellio

 

Réédition salutaire d'un classique publiè en 1973 avec une préface de Pacôme Thiellement exégète de la Pop culture qui situe sa pensée comme complémentaire à celle de René Guénon qui se référait lui aussi à une tradition primordiale , il participe à un courant plus vaste de "  réapropriation individuelle de l'expérience transfiguratrice gnostique " ( voir également l'épisode 35 de sa série iconoclaste https://www.youtube.com/watch?v=tgXES7x2yzs)

L' auteur évoque des doctrines, apparemment disparates, de l'ésotérisme : alchimie, astrologie ,Yi King et Kabbale . Il fait ainsi une synthèse éclairé de la connaissance "  gnose " qui suppose à notre époque l' édification du temple intérieur .
Selon lui en cette fin de cycle historique, nous entrons dans une période de désoccultation de la tradition cachée : l'Occident, fort de son exigence fondamentale de rationalité, tiendra un rôle éminent dans cette démarche transfiguratrice disctincte de l' occultisme ( qui vise la recherche de pouvoirs via la magie noire ou blanche ) .

Cet ouvrage est une bonne introduction à la pensée complexe d' Abellio (1907-1986) pour qui la gnose est à la fois une doctrine et une praxis distincte de la mystique , elle vise à transfigurer l' homme ici et maintenant . Il nous donne des clefs utiles pour comprendre la gnose : le détachement , la méditation et la multivalence des symboles .

Il très intéressant de comprendre sa conception de la quaternité à travers la structure absolue (p 90 et suivante?) clef de lecture utile pour comprendre l' homme et son rapport au monde .

Abellio n' a pas crée de groupe mais pose la question de l' éveil d'hommes sacerdotaux dans notre monde . Son questionnement est toujours d'actualité comme un défi à notre époque troublée ?

 

Mettre fin au conflit Krishnamurti

 

Né en Inde en 1895, Jiddu Krishnamurti fut très jeune pris en charge par la Société théosophique, qui voyait en lui le futur " Instructeur du monde " dont elle avait proclamé la venue. Mais, progressivement, Krishnamurti fit preuve d'une indépendance d'esprit qui le conduisit en 1929 à se détacher de tout ordre religieux. Il apparut depuis comme un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable. Jusqu'à sa mort, en 1986, il rejeta obstinément le statut de gourou que certains voulaient lui faire endosser.

Ses entretiens et dialogues, son journal et ses lettres ont été rassemblés en plus de soixante volumes. Isabelle Clerc, auteur et journaliste auteure de Krishnamurti, figure de la liberté (Points Seuil, 2011). introduit la publication de ses causeries faites à Madras en 1947 en présentant son enseignement non dogmatique comme une voie directe qui nous renvoie à notre propre intériorité.

 

L' approche de K est fondamentalement non dualiste: selon lui pour mettre fin à toutes les guerres et apporter la paix dans le monde, chacun doit faire sa propre révolution en se libérant de nos conditionnements , de la pensée et de la peur .

En effet "  Nous sommes le monde : le monde et nous ne faisons qu'un ". e, de la jalousie et de la haine. Nous ne pouvons pas être en paix si nous n'abandonnons pas nos positions, nos certitudes.

A partir de la situation de son pays il extrapole sur la difficulté à mettre fin aux conflits à une période ou son éveil commençé en 1922 atteint son apogée (avec beaucoup de souffrance physique) .
Le chemin vers la libération intérieure passe par la prise de conscience de ce que l'on est , la méditation , la vision pénétrante et l' Amour .

Accessible et non politisé, l'enseignement de Krishnamurti si il apparaît aujourd'hui comme une nouvelle manière de comprendre notre monde reste difficile à incarner faut de se relier à la source de toute chose qui a fait de K un éveillé? Il a montré le chemin , pouvons nous l' emprunter et mettre-fin-au-conflit en nous-mêmes ?

 

L'Evangile de Thomas -Visions gnostiques - Editions du Septenaire
L'Evangile de Thomas est l'un des textes les plus significatifs  parmi les cinquante deux manuscrits découverts en 1945 près de Nag-Hammadi en Haute Egypte. Son contenu est à la fois une révélation historique et un héritage spirituel qui se dévoile dans la pureté du christianisme originel.

L' Evangile de Judas -Rodolphe Kasser, Marvin Meyer, Grégor Wurst - Editions Flammarion
Ce manuscrit révolutionnaire fait de Judas le seul apôtre à avoir compris Jésus.
Il est par la forme et le fond apparenté à la pensée gnostique et révèle l'énigme de la trahison. Judas accepte de se sacrifier. il est celui par qui s'accomplit la volonté divine en permettant la résurrection.
Le manuscrit original est ici intégralement livré au public, avec un double appareil critique qui offrira à chaque lecteur de cheminer à son gré dans les profondeurs de ce texte troublant.

Mani Christ d'Orient et Bouddha d'Occident de François Favre Editions du Septenaire
" Celui qui se connaît lui-même et les autres reconnaîtra aussi ceci :
l'Orient et l'Occident ne peuvent plus être séparés...
Retrouvons enfin le sens originel du mot Manichéisme : son fondateur né en 216 en Mésopotamie a incarné comme Boudha ou le Christ une autre vision du monde et une voie pour en sortir...

Sur le Chemin du Saint Graal d' Antonin Gadal - Editions Rozekruis Pers
Qui étaient vraiment les cathares ? Tous les récits concernant cette communauté vivant dans le sud de la France au Moyen Age, furent déformés par ses ennemis.? En effet, la fraternité des Purs, appelés les Albigeois, les Cathares ou les Bonshommes, fut impitoyablement pourchassée et exterminée par l'inquisition.  Antonin Gadal, le dernier patriarche de cette fraternité des "parfaits", qui entendit ces murmures avec son c'ur d'enfant, nous a légué cette belle histoire sous la forme d'un roman. Doté d'une sensibilité extraordinaire, il dessina un plan détaillé du chemin qui conduit au Saint Graal, prouvant qu'il ne s'agissait pas d'une légende mais d'une réalité vivante.  Avec de nombreuses illustrations et les plans des grottes-sanctuaires de la vallée de l'Ariège,dans le sud de la France.

Dante Alighieri - traduction de Lucienne Portier - Editions du Cerf
Poème ou voyage initiatique, Dante avait qualifié son oeuvre de comédie. La postérité l'a qualifié ensuite de divine. Dante est lui-même le voyageur qui traverse ces mondes qu'il nomme enfer, purgatoire et paradis aidé de ces guides que sont Virgile puis Béatrice.
Une métaphore lumineuse de la quéte universelle du héros.