L’attente du jour

Il était une fois une ville où les habitants ne connaissaient que la nuit . Il y avait bien des gens positifs pour dire : attendez , il ya quand même des nuits de pleine lune mais la vérité, la vérité vraie, est que la plupart des nuits étaient noires si bien que chacun était obligé de se promener avec une lampe à la main

Et voila qu’un jour, un voyageur arrive. Il raconte toute sorte d’histoires et dans ces toutes sortes d’histoires, on découvre qu’il y a des villes où après les heures de nuit viennent les heures de jour Et que dans ces villes le jour est si clair qu’on n’a même pas besoin de lampe

Alors la , tous les gens veulent absolument faire venir le jour dans leur ville . Ils empoignent le voyageur et l’emmènent directement chez le Maire

Mais le jour , le jour , comment voulez vous que je fasse venir le jour, et d’abord, combien ça coute ?

Mais le jour ne s’achète pas, répond le voyageur , il vient !

Ah, ah bon, répond le Maire Mais alors comment se fait il qu’il ne soit jamais venu chez nous, hein ?

Le voyageur réfléchit quelques instants puis il dit :

Comment le jour viendrait il si personne ne l’attend ?

Mais attendre, attendre, ça va prendre combien de temps cette affaire et puis vous savez attendre vous ? comment fait on pour apprendre à attendre ?

Moi je sais , répond une jeune fille. Quand j’attends une lettre de mon amoureux, 10 fois, 20 fois par jour, je vais jusqu’à la boite aux lettres … c’est surement comme ça qu’il faut attendre le jour , comme une lettre d’amour !

Et moi aussi je sais enchaine le poète : quand je cherche un mot ou une rime, je ferme les yeux et j’attends …jusqu’à ce que ça vienne C’est surement comme ça qu’il faut attendre le jour, comme un poème

Et moi aussi je sais enchaine la boulangère, quand je mets mon pain au four, 10 fois , 2O fois je hume jusqu’à sentir la bonne odeur du pain chaud …c’est surement comme ça qu’il faut attendre le jour

Et chacun s’aperçoit qu’en réalité … il sait attendre le jour, chacun à sa façon

Mais attendre, attendre , bougonne encore le Maire, ça va prendre combien de temps cette affaire

On n’a qu’à commencer tout de suite , répondent les gens !

Et alors 10 fois, 20 fois par jour, les gens vont jusqu’aux portes de la ville pour voir si le jour arrive, et ils ferment les yeux pour entendre si le jour arrive et ils hument l’air pour sentir si le jour arrive

Et voila qu’un jour , un minuscule point rose apparait aux portes de la ville et le point se multiplie jusqu’à former une ligne horizontale et soudain la lumière jaillit au dessus des toits de la ville

C’est le jour qui est venu ! et chacun reste silencieux de longues minutes et soudain la joie et la fête éclatent : c’est le jour qui est venu à la fin de la sombre nuit !

A la tombée du jour , le Maire reprend la parole et il dit : bon , eh bien il faut maintenant que le jour revienne sans cesse après la nuit. Dès demain, vous élirez un nouveau Maire et moi je vais me faire veilleur de nuit.

C’est ainsi que parfois, dans la nuit,avec son voile de silence et ses yeux d’encre, vers 3h du matin, quand quelqu’un n’arrive pas à dormir et se promène dans la ville, il lui arrive de rencontrer l’ancien Maire et de lui dire «  la nuit est bien noire, hein, on dirait qu’elle ne finira jamais »

Et le Maire qui est devenu un peu poète, à force de marcher dans la nuit, silencieusement lié à l’essentiel et à lui seul ,répond : d’abord vous le savez bien qu’il y aura toujours quelqu’un pour recopier les écritures que font les étoiles dans le ciel Et puis vous le savez bien aussi , bien sur qu’ elle finira la nuit Ecoutez bien, cette voix claire dans la nuit noire, vous l’entendez ? Retournez vous coucher, le jour vient ; l’heure est venue où va poindre l’aurore Soyez en sûrs : le jour vient et moi …je l’attends ! )